Les Alouettes et la CSDL s’unissent pour la persévérance scolaire

Source : Courrier Laval

2015-09-08-02-44-47-z-alouettes

ÉDUCATION. Mark Weightman, président et chef de la direction des Alouettes étaient accompagnés de deux joueurs, Jean-Christophe Beaulieu et Martin Bédard, pour annoncer une bonne nouvelle aux jeunes étudiants de l’école secondaire Poly-Jeunesse de Laval, ce matin, dans le cadre du lancement du nouveau partenariat communautaire entre la formation montréalaise et la Commission scolaire de Laval (CSDL).

Un match en l’honneur de la CSDL sera disputé le 12 octobre au Stade Percival Molson contre les Argonauts de Toronto. Le coût des billets a été fixé à 15 $, un montant de 2 $ sera remis à la CSDL.

Du même souffle, les élèves lavallois pourront réaliser des stages au sein des Alouettes et des entraîneurs de football issus des écoles de la CSDL pourront participer à des cliniques d’instructeurs.

«La filière de développement du football demeure les équipes scolaires et l’apport des équipes professionnelles en ce sens est un investissement en soi. Les écoles ont besoin d’argent. Nous sommes là pour les aider, que ce soit à améliorer les infrastructures, embaucher des entraîneurs ou pour la persévérance scolaire. Ce partenariat devient intéressant pour tout le monde», assure M. Weightman.

«La vente de billets de cette rencontre servira de campagne de financement pour la persévérance scolaire et les saines habitudes de vie. Nous aimerions vendre 1000 billets et si on en vend plus tant mieux», souligne Louise Lortie, présidente de la CSDL, qui aimerait bien amasser le plus d’argent. «Ces deux joueurs sont des modèles de persévérance scolaire et sportif pour nos jeunes. Avec les coupures, nous avons besoin d’une telle aide de la part de société civile.»

Alouettes (7) Alouettes (6) Alouettes (5) Alouettes (3)

Petits tannants

Les joueurs des Loups de Poly-Jeunesse étaient attentifs lorsque les deux joueurs des Alouettes ont pris la parole. Quelques-uns ont posé des questions.

Quand Martin Bédard et Jean-Christophe Beaulieu étaient sur les bancs d’école, ils avouent ne pas avoir été des élèves faciles pour les professeurs.

«J’étais une petite peste. Je crois que le football m’a permis de m’en sortir. Je me suis fait des amis. J’ai poursuivi des études, même si je n’aimais pas l’école, car j’avais un rêve de joueur au football professionnel», a avoué humblement le numéro 37 des Alouettes.

«C’est toujours plaisant de m’adresser aux jeunes. Il n’y a pas si longtemps, j’étais sur les bancs d’école, tout comme eux, et c’est très important pour moi de leur faire comprendre que je ne serais pas où je suis aujourd’hui si je n’étais pas demeuré à l’école», a conclu Bédard, ancien porte-couleurs des Cowboys et des Bulldogs de Laval.

«Je veux que les jeunes se souviennent qu’ils doivent persévérer malgré les embûches. Nous aussi nous avons eu des difficultés Ça prend du travail et beaucoup de temps pour réaliser ses rêves», a mentionné le numéro 46, Jean-Christophe Beaulieu.

Autres articles:

Menu